+33 6 09 32 65 55
+33 6 09 32 65 55
      Contactez-nous

FLY ME TO THE MOON en faisant escale au MOODz

Nos actualités
 > 
 > 
FLY ME TO THE MOON en faisant escale au MOODz

Qui n’a jamais souhaité exercer le métier de ses rêves ?
Ce fameux « quand je serai grand(e), je serai : magicien, pompier, aviateur, super-héros, médecin, actrice ou encore archéologue.

Fasciné par les personnages de belles histoires, chaque enfant se projette et aspire à devenir cette « grande » personne à la profession captivante.

Et pourquoi pas Balayeur de Lune ? Oui, vous avez bien lu : Balayeur de Lune.
A la fois féérique et poétique, ce rêve, c’était celui de Vincent, mon frère ainé.
Au cours d’un repas de Noël, alors âgé de 5 ans, son attention fut attirée par un joli sujet de décoration de Bûche de Noël.
Un petit lutin rouge, assis nonchalamment sur un croissant de lune, avec un balai en branchages dans les mains et regardant les étoiles.
Ce fut une véritable révélation pour lui et il nous annonça avec ses grands yeux émerveillés : quand je serai grand, je serai Balayeur de Lune !

Véritable vocation, illusion passagère ou utopie, peu importe, c’est ce qu’il voulait être !
Alors que personnellement, je souhaitais travailler dans le domaine de la publicité, ce métier « surréaliste » m’amusait beaucoup.

Et croyez-le, 20 ans plus tard, après des études techniques, Vincent s’approche de son rêve et touche presque les étoiles : il intègre l’ONERA
– Office national d’études et de recherches aérospatiales – qui est le principal centre de recherche français du secteur aéronautique. 

Il participe ainsi aux futurs projets aéronautiques et spatiaux français et européens, rien que ça ! Ces projets multiples l’ont conduit à travailler en collaboration avec des entreprises de la région lyonnaise dont dB Vib situé Montée de Malissol, à Vienne et donc … à moins de 3 km du MOODz.

De ce fait à l’occasion de ses déplacements, mon frère Vincent rend régulièrement visite au MOODz, en solo, mais parfois aussi avec une équipe de sympathiques collaborateurs, comme ici à l’heure du petit déjeuner.

Faut-il vraiment croire en ses rêves et se donner les moyens de les vivre pleinement ?

Même si c’est complètement fou ? Même si cela paraît invraisemblable ?

Et pourquoi pas ?

Sinatra le chantait si bien :
Fly me to the moon
Emmène-moi jusqu’à la Lune
Let me play among the stars
Laisse-moi jouer parmi les étoiles

Mon frère en est la preuve.
Le secret, vous dira-t-il est de toujours conserver son âme d’enfant et d’être persuadé que rien n’est impossible, même être Balayeur de Lune…

 

Publié le 29 novembre 2021